Accueil > Actualités > Non classé > Comment sortir du triangle de Karpman ?

Comment sortir du triangle de Karpman ?

Le triangle de Karpman

Le triangle de Karpman, un jeu psychologique dans lequel on n’a pas envie de participer mais que nous avons tous vécu. Je parle de ces relations professionnelles ou personnelles qui nous ont fait souffrir, nous ont pompé toute notre énergie et où une sensation de malaise c’est fait ressentir.

Arrêtez de subir ce que vous pouvez éviter.

Qu’est ce que le Triangle de Karpman ?

Le triangle de Karpman ou le triangle dramatique est un jeu psychologique. Ce concept crée par Stephen Karpman, spécialiste de l’analyse relationnelle et transactionnelle, détermine que l’on peut occuper tour à tour trois positions dans ce jeu. Il s’agit des rôles de :
• Victime
• Sauveur
• Persécuteur ou bourreau

Si une personne jour un rôle, elle entraine l’autre à jouer un rôle complémentaire. Chacun va naviguer d’un rôle à l’autre sans trouver la sortie. La communication est alors perturbée car les protagonistes adoptent des rôles successifs plutôt que d’exprimer ses émotions et ses idées.

Découvrons les rôles de ces jeux psychologiques

La victime est une personne qui manque de confiance en elle, qui se plaint, qui subit et qui a peur de s’affirmer. Jouer son rôle de victime lui permet d’obtenir l’attention, soit en attirant le sauveur qui va l’aider, soit en attirant le bourreau qui va la persécuter. La victime se sent impuissante, irresponsable et espère que quelqu’un soulage son malaise interne.

Le sauveur recherche la reconnaissance. Il vole au secours d’autrui, même quand on ne lui a rien demandé. Il se sent coupable s’il ne fait rien. Il peut aller jusqu’à infantiliser et placer la victime en incapacité.  Il joue un rôle narcissique gratifiant en prenant sur lui le processus de pensée et de solutions du problème. Il peut devenir victime ou persécuteur s’il est déçu par une absence de reconnaissance.

Le persécuteur veut cacher sa vulnérabilité et utilise de pouvoir de la force. Il agit dans son intérêt pour tenter de canaliser ses propres peurs et douleurs. Il dévalorise, critique, ironise voire harcèle et libère ses pulsions agressives. Généralement il justifie ses violences par un ancien vécu de victime. Son comportement fait souffrir les autres et d’ailleurs une partie de son intention est de punir.

 
triangle dramatique

Vous souhaitez trouver le projet professionnel qui fait sens pour vous et retrouver un équilibre ? Recevez gratuitement mes 5 clés pour une reconversion professionnelle réussie !

Pourquoi nous participons à ces jeux psychologiques ?

  • Obtenir des signes de reconnaissance

 

  • Alimenter la stimulation

 

  • Maintenir une relation forte avec une personne importante pour nous et conserver un lien même s’il est négatif
  • Lorsque nous camouflons nos émotions et accumulons un certain nombre de sentiments parasites non exprimés. Quand la coupe est pleine !

 

Jouer un rôle dans le triangle dramatique est douloureux. Il altère la communication et stimule le conflit qui fini souvent mal en plus d’occuper du temps, d’absorber l’énergie et de freiner la performance.

Comment sortir du triangle de Karpman ?

Le processus n’a pas de solution tant que les acteurs jouent un rôle. A chaque fois que vous ressentez un malaise dans une relation, il y a de forte chance pour que vous jouiez un rôle dans ce triangle.

La solution pour en sortir :

  1. Reconnaître que vous jouez un rôle dans ce triangle dramatique
  2. Trouver les motivations cachées.Chaque jeu est une mauvaise manière de répondre à un besoin.  Vous devez trouver ce qui motive chacun à agir de la sorte. La communication est alors primordiale.
  3. Sortir du cercle du triangle dramatique ou mieux ne jamais y rentrer. La clé :
    • être honnête avec vous-même
    • exprimer ce que vous ressentez
    • Se respecter et respecter l’autre pour assumer sa responsabilité sans se sentir coupable.

Restez vigilant, les autres vont essayer de vous tirer à l’intérieur du triangle dramatique.

Et vous, dans quel(s) rôle(s) vous reconnaissez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *